Confinement et PMA

Confinement et PMA

Confinement et PMA

La situation actuelle est difficile à vivre pour tous car elle génère un sentiment d’anxiété, de peur. Mais pour les couples ou femmes en traitement de reproduction assistée, à cette peur s’ajoute une incertitude par rapport à leur projet d’enfant, qui pour beaucoup a dû être suspendu et retardé.
Voici une vidéo avec quelques conseils de Coaching Fertilité pour aborder cette étape avec plus de sérénité.

La peur est une émotion basique, normale et naturelle quand on est confronté à une menace ou une situation potentiellement dangereuse – comme celle que nous sommes en train de vivre. C’est une émotion saine dans la mesure où elle nous fait mettre en marche des mécanismes de défense. Mais la peur devient plus dangereuse quand elle nous bloque, ou qu’elle nous paralyse. L’objectif de ce post est de vous donner quelques conseils basiques pour mieux gérer et affronter cette peur.

 

 

1- INFORMEZ-VOUS BIEN, ET N’EN ABUSEZ PAS

 

C’est un conseil que je donne toujours aux personnes en parcours PMA, car internet regorge d’informations, de forums et de personnes donnant leur opinion sur les processus de reproduction assistée sans être toujours des spécialistes. Les forums sont une source extraordinaire de partage avec des personnes qui vivent la même chose que vous (infertilité, FIV, insémonation, FIV DO avec don d’ovocyte) et par conséquent, qui vous comprennent mieux que personne. Mais lorsqu’il s’agit du processus médical, je vous recommande de vous limiter aux sources d’information objectives et fiables : les sources professionnelles.

 

En cette situation exceptionnelle de confinement lié au coronavirus, c’est la même chose : nous sommes surexposés aux réseaux sociaux et aux informations de toutes sortes – et pas toujours fiables par ailleurs. Comme moi vous avez dû recevoir des dizaines de videos, ou d’informations souvent alarmistes sur la situation, sans jamais trop savoir si vous devez vous y fier ou pas – et à raison, car nombre d’entre elles sont de fausses informations. Cette multiplication d’informations liée aux doutes sur leur véracité multiplie bien souvent notre angoisse déjà suffisamment présente.

 

 

Mon conseil : connectez une fois par jour, deux fois maximum, et privilégiez une source d’information fiable (point presse officiel quotidien, ministère de la santé par exemple)

Et par rapport à votre processus de PMA, bien sûr, la seule source fiable d’information est celle de votre médecin ou du personnel médical de votre clinique.

 

 

2- PRENEZ SOIN DE VOUS PHYSIQUEMENT

Prendre soin de vous peut passer par plusieurs choses :

 

Prendre des précautions, évidemment : limiter au maximum les sorties et les contacts, se laver les mains régulièrement et suivre toutes les consignes officielles éditées par les autorités. Je n’insisterai pas sur toutes ces mesures barri`re, cela n’est pas l’objet de ce post ni ma spécialité.

Et mettre en place des habitudes de vie saines et de vous faire du bien (nourriture, tabac, alcool, sport) – sans pour autant  culpabiliser si vous n’arrivez pas à faire 3h de yoga par jour !! L’important, encore un fois, est de vous faire du bien !

 

 

3- PRENEZ SOIN DE VOUS ÉMOTIONNELLEMENT ET PSYCHOLOGIQUEMENT

C‘est certainement la partie la plus importante en ce moment. Pour cela, plusieurs conseils:

 

— Ne niez vos émotions: en les niant, c’est comme mettre un couvercle sur une casserole bouillante. Ce qu’il y a sous le couvercle ne se voit pas mais continue à bouillir : vos émotions continuent à grandir et risquent d'”exploser” au moment lo moins opportun.

Il est important d’exprimer ces émotions (oui, j’ai peur; oui je suis triste) et de les laisser s’exprimer, de les évacuer même physiquement (pleurer, danser, crier seule dans votre salon pour évacuer la colère)…

 

— Ne restez pas seule avec ces émotions : livrez-vous et parlez-en à quelqu’un (compagnon, compagne, ami(e), famille, etc). La parole libère plus qu’on ne peut le croire parfois.

 

— Faites-vous plaisir avec des petites choses, chouchoutez-vous! Faites une liste de 25 choses, grande sou petites, qui vous font rire ou sourire. Vous verrez en vous y mettant qu’il n’est pas si difficile d’en trouver 25. Puis essayez d’en planifier au moins une par jour. En période de confinement c’est un challenge – soyez créative !

 

Et enfin, si l’angoisse persistante ou qu’elle est trop difficile à gérer, n’hésitez pas à consulter un professionnel, coach ou psychologue. La PMA et les processus de reproduction assistée, quels quils soient, sont déjà compliqués à vvire émotionnellement. Et en cette période encore plus pour certains.

 

Bon courage à toutes !