ÊTRE SOI-MÊME

Entreprendre un processus de coaching, c’est s’engager sur le chemin de la connaissance de soi et de ses propres valeurs. Pourquoi est-ce si important, et comment faire ?

 

Être soi-même : ça a l’air facile comme ça, mais cela demande un vrai travail sur soi.

 

Être soi-même passe d’abord par se connaître soi-même : au-delà de notre éducation, de notre entourage, de l’image que l’on veut projeter ou encore de ce que les autres attendent de nous…

 

Être soi-même demande du courage : celui d’accepter son imperfection et sa vulnérabilité ; d’oublier ce qu’on aurait voulu, pu ou dû être ; de faire preuve d’auto-indulgence, de ne pas se juger et de ne pas culpabiliser.

 

Être soi-même, c’est aimer ce que l’on est, sans fards et sans fausse modestie.

 

Enfin,être soi-même, c’est tout simplement indispensable : pour trouver notre propre équilibre en tant que femme, nous investir dans des relations qui nous rendent heureuses et faire des choix qui nous correspondent – pour créer une vie qui ait un sens.

 

“La récompense de la conformité, c’est que tout le monde vous aime sauf vous-même.”

– Rita Mae Brown 

 

“Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles.”

 Sénèque 

 

plus tard je voudrai être moi

 

 

ALORS, COMMENT ÊTRE SOI-MÊME ?

Le premier pas pour être soi-même, et le plus important, c’est de connaître ses propres valeurs et de les honorer au quotidien.

Vos valeurs, c’est ce qui est vraiment important pour vous dans la vie : ce sont les grands principes qui vous sont propres, au-delà de votre éducation et de votre entourage.

 

Identifier et honorer vos valeurs, c’est décider d’aborder chaque choix, chaque situation et chaque relation de manière consciente.

Vos valeurs (abstraites) se traduisent au quotidien par des comportements (concrets) – et finalement, par une vie plus pleine de sens.

 


* ALERNATIVE D’EXERCICE POUR IDENTIFIER VOS VALEURS:

Voici une liste d’une centaine de valeurs. Soulignez celles qui vous parlent le plus, puis réduisez-les petit à petit jusqu’à n’en garder que 6. Sentez-vous libre de rajouter des mots s’ils vous parlent plus (l’important est qu’ils aient un sens pour vous).